L’éclosion du poussin

Le printemps est là, les journées s’allongent et les poules recommencent à pondre de plus en plus.
Chaque soir, nous ramassons les oeufs pour les vendre ou les manger.
Pour avoir quand même des poussins, nous en gardons quelques uns pour les mettre dans la couveuse électrique.

poussin1.jpg

Dans cette grosse boîte, il y a un chauffage ainsi qu’un thermostat afin de régler la température à 38°.
Ils y resteront pendant trois semaines et trois fois par jour nous les retournerons.

poussin2.jpg

Nous allons vérifier que les oeufs sont bien fécondés et qu’il y a bien un poussin qui se développe. Pour cela, on utilise une mireuse sur laquelle nous posons l’oeuf. La lumière nous permet de voir au travers de la coquille.

poussin4.jpg

Au bout d’une semaine, on aperçoit un petit point noir. C’est le tout petit embryon. On distingue aussi les premiers vaisseaux sanguins qui vont permettre au poussin d’être nourri grâce au jaune et au blanc.
A l’extrémité, on remarque une tâche très claire, transparente : c’est la chambre à air.

poussin5.jpg

A 20 jours, le poussin est complètement formé. Il est tout recroquevillé dans la coquille. Il n’y a plus de jaune ni de blanc. On voit une partie très sombre : c’est le poussin. La poche d’air est maintenant très volumineuse, elle occupe 1/4 du volume de l’oeuf.

poussin6.jpg

Le moment de sortir est venu. Il va falloir que le poussin casse sa coquille mais avant il va percer la poche d’air pour respirer.
Ca y est le premier coup de bec est donné.

poussin7.jpg

Le petit trou s’agrandit.

poussin9.jpgpoussin8.jpg

On entend piailler dans la couveuse. En effet, nous voyons son bec.

pou5.jpg

Il faut être patient car il mettra une journée pour pivoter dans l’oeuf, découper un petit chapeau, pousser et sortir.

poussin12.jpg poussin13.jpg

Son duvet est tout mouillé. Alors il restera encore une journée au chaud dans la couveuse pour sécher.

pou8.jpg

Avez- vous remarqué, sur le bout de son bec, cette petite pointe très dure qui lui a permis de casser sa coquille : c’est le diamant.

poussin15.jpg

Le poussin parait maintenant plus gros mais c’est que son duvet est bien sec et gonflé. Il sait manger seul mais il est fragile et a besoin de chaleur, nous le mettons donc sous une lampe infra-rouge.

poussin22.jpg

Au bout d’une semaine, les petites plumes des ailes commencent à pousser .

pou17.jpg

 

poussin16.jpg

A deux semaines, les ailes sont presque complètement plumées. Les plumes de la queue apparaissent et la crête se développe.

pou18.jpg poussin19.jpg

A un mois, il est complètement plumé.

poussin20.jpg

A 7 semaines, on distingue bien le poulet de la poulette grâce à la crête et aux barbillons sous le bec.

poussin21.jpg

Les poulets seront engraissés pour être mangés. Les poulettes grandiront pour donner leur premier oeuf à l’automne prochain.

Les toutes dernières nouvelles de la basse-cour

Après l’éclosion des poussins, nous avons mis en couveuse des oeufs d’oies et de dindes et début mai nous avons eu 12 oisons.

mai2.jpg

Ils sont maintenant bien au chaud sous la lampe infra-rouge.

mai3.jpg

mai4.jpg

Mais nous avons eu aussi 11 dindonneaux.

mai5.jpg mai6.jpg

Mais pendant ce temps à la basse-cour les femelles ont fait un beau nid et couvent pour avoir des petits.
L’oie restera sur le nid pendant 30 jours mais attention elle le protège et n’hésite pas à pincer.

mai8.jpg mai9.jpg

Pendant 28 jours, les dindes ont couvé ensemble.

mai10.jpg mai11.jpg

Elles ont maintenant 12 dindonneaux à garder au chaud sous leurs ailes pour les protéger.

mai12.jpg mai13.jpg

La cane colvert bien cachée restera sur le nid pendant 28 jours.

mai14.jpg mai15.jpg

Elle a eu 7 petits canetons.

mai16.jpg mai17.jpg

Les dernières sont les canes de Barbarie qui viennent juste de commencer à couver et il faudra attendre 35 jours pour voir sortir les canetons.

mai7.jpg