L’éclosion du poussin

Le printemps est là, les journées s’allongent et les poules recommencent à pondre de plus en plus.
Chaque soir, nous ramassons les oeufs pour les vendre ou les manger.
Pour avoir quand même des poussins, nous en gardons quelques uns pour les mettre dans la couveuse électrique.

poussin1.jpg

Dans cette grosse boîte, il y a un chauffage ainsi qu’un thermostat afin de régler la température à 38°.
Ils y resteront pendant trois semaines et trois fois par jour nous les retournerons.

poussin2.jpg

Nous allons vérifier que les oeufs sont bien fécondés et qu’il y a bien un poussin qui se développe. Pour cela, on utilise une mireuse sur laquelle nous posons l’oeuf. La lumière nous permet de voir au travers de la coquille.

poussin4.jpg

Au bout d’une semaine, on aperçoit un petit point noir. C’est le tout petit embryon. On distingue aussi les premiers vaisseaux sanguins qui vont permettre au poussin d’être nourri grâce au jaune et au blanc.
A l’extrémité, on remarque une tâche très claire, transparente : c’est la chambre à air.

poussin5.jpg

A 20 jours, le poussin est complètement formé. Il est tout recroquevillé dans la coquille. Il n’y a plus de jaune ni de blanc. On voit une partie très sombre : c’est le poussin. La poche d’air est maintenant très volumineuse, elle occupe 1/4 du volume de l’oeuf.

poussin6.jpg

Le moment de sortir est venu. Il va falloir que le poussin casse sa coquille mais avant il va percer la poche d’air pour respirer.
Ca y est le premier coup de bec est donné.

poussin7.jpg

Le petit trou s’agrandit.

poussin9.jpgpoussin8.jpg

On entend piailler dans la couveuse. En effet, nous voyons son bec.

pou5.jpg

Il faut être patient car il mettra une journée pour pivoter dans l’oeuf, découper un petit chapeau, pousser et sortir.

poussin12.jpg poussin13.jpg

Son duvet est tout mouillé. Alors il restera encore une journée au chaud dans la couveuse pour sécher.

pou8.jpg

Avez- vous remarqué, sur le bout de son bec, cette petite pointe très dure qui lui a permis de casser sa coquille : c’est le diamant.

poussin15.jpg

Le poussin parait maintenant plus gros mais c’est que son duvet est bien sec et gonflé. Il sait manger seul mais il est fragile et a besoin de chaleur, nous le mettons donc sous une lampe infra-rouge.

poussin22.jpg

Au bout d’une semaine, les petites plumes des ailes commencent à pousser .

pou17.jpg

 

poussin16.jpg

A deux semaines, les ailes sont presque complètement plumées. Les plumes de la queue apparaissent et la crête se développe.

pou18.jpg poussin19.jpg

A un mois, il est complètement plumé.

poussin20.jpg

A 7 semaines, on distingue bien le poulet de la poulette grâce à la crête et aux barbillons sous le bec.

poussin21.jpg

Les poulets seront engraissés pour être mangés. Les poulettes grandiront pour donner leur premier oeuf à l’automne prochain.

Dernières nouvelles avant Noël

Vendredi 4 décembre nous avons sevré Etoile et Ficelle, nos deux génisses de l’année. Elles ont été vendues à un éleveur de vaches de race Limousine sur St Amand les Eaux.

departgenisse.jpg

Vous pouvez remarquer qu’elles ont encore leurs cornes. C’est vers l’âge de deux mois quand les cornes commencent à apparaître que nous les brûlons mais cette année nous n’avons pas pu le faire car il nous a été impossible d’attraper les veaux en prairie. Etoile est succeptible de revenir à la ferme quand elle aura trois ans, elle sera en gestation et remplacera sans doute notre vieille vache Flamme(12 ans en janvier 2010).

Depuis lundi l’hiver est arrivé, il ne restait plus qu’à rentrer les vaches au chaud dans l’étable. C’est chose faite depuis mardi .

flammeetable.jpg

Flamme : mise-bas prévue fin mars 2010

noisetteetable.jpg

Noisette : mise-bas prévue fin février 2010

Si vous souhaitez faire un petit coucou à Titine et Myrtille nos deux chèvres ainsi qu’à Colette, Biscotte et Chouette nos brebis, allez donc faire un petit tour au marché de Noël au parc public d’Hénin Beaumont.

marchenoel1.jpg

marchenoel2.jpg

marchenoel3.jpg

marchenoel4.jpg

Nous vous souhaitons à tous un joyeux Noël
et de très bonnes fêtes de fin d’année.

Quoi de neuf à la ferme ?

Nos petits porcelets ont maintenant 5 semaines, le moment du sevrage est arrivé. Vendredi nous les avons séparés de leur mère. Ils n’ont plus besoin de boire le lait, ils savent se nourrir.
Nous avons préparé une petite porcherie encore chauffée grâce aux lampes infra-rouge. Nous en avons profité pour les peser.
Poids total des 13 porcelets : 104kg
Un peu de calcul pour trouver le poids moyen de chaque porcelet : 8kg

porceletnov.jpg

Nous comptons bien les garder encore trois semaines pour les amener jusqu’au poids de 20kg et pouvoir ensuite les vendre pour partir à l’engraissement.
Maintenant maman truie n’est plus enfermée dans sa cage de mise – bas, elle a bien maigri car elle a nourri une belle petite famille. Durant la semaine elle devrait venir en chaleur, réclamant le verrat pour s’accoupler et nous refaire des petits au printemps.

candynov.jpg

La semaine dernière nous avons scellé Diane pour l’amener à la pesée. Elle fait 860 kilos.

diane selle.jpg

Aujourd’hui elle va découvrir pour la première fois l’écurie, elle va peut être un peu s’y ennuyer mais au moins elle est à l’abri. Elle ne pouvait plus rester dans la prairie car c’est très humide et en piétinant elle abime toute l’herbe.

diane nov.jpg
dianenov1.jpg

Dans la bergerie les agneaux passent leurs derniers jours. Deux ont été vendus la semaine dernière, ils pesaient 50kg bientôt viendra le tour des trois derniers. Nous pourrons alors nettoyer, désinfecter et préparer la bergerie pour y rentrer nos trois brebis et le bélier qui sont encore dehors jour et nuit.

agneaunov.jpg

Les chèvres ne sortent plus en prairie. Ces derniers jours il a fait très froid et elles apprécient de rester au chaud dans la chèvrerie. Elles vont y passer l’hiver regardant grossir leur ventre où grandit un petit .

chevrenov.jpg

Les enfants qui sont venus au printemps dernier se souviennent que nous avions eu beaucoup de poussins, ils ont bien grandis.Les mâles sont maintenant de beaux gros poulets que nous allons pouvoir plumer et manger. Les femelles sont devenues de belles poulettes qui pondent déjà. Elles ont donc maintenant leur place dans le poulailler avec nos vieilles poules.

coqnov.jpg

Nous avions eu aussi beaucoup de petits dindonneaux que nous avons engraissés dans l’étable ils sont très gros maintenant et bon à être mangé. En plus il est temps de penser à préparer l’étable pour y rentrer bientôt les vaches.

dindonnov.jpg

Voilà pour les dernière nouvelles, si vous êtes venus avec votre classe pour l’animation sur la betterave sucrière nous avons mis en ligne ces derniers jours des quizz et mots croisés sur ce thème. C’est un bon exercice pour voir ce que vous en avez retenu. A très bientôt .

Les toutes dernières nouvelles de la basse-cour

Après l’éclosion des poussins, nous avons mis en couveuse des oeufs d’oies et de dindes et début mai nous avons eu 12 oisons.

mai2.jpg

Ils sont maintenant bien au chaud sous la lampe infra-rouge.

mai3.jpg

mai4.jpg

Mais nous avons eu aussi 11 dindonneaux.

mai5.jpg mai6.jpg

Mais pendant ce temps à la basse-cour les femelles ont fait un beau nid et couvent pour avoir des petits.
L’oie restera sur le nid pendant 30 jours mais attention elle le protège et n’hésite pas à pincer.

mai8.jpg mai9.jpg

Pendant 28 jours, les dindes ont couvé ensemble.

mai10.jpg mai11.jpg

Elles ont maintenant 12 dindonneaux à garder au chaud sous leurs ailes pour les protéger.

mai12.jpg mai13.jpg

La cane colvert bien cachée restera sur le nid pendant 28 jours.

mai14.jpg mai15.jpg

Elle a eu 7 petits canetons.

mai16.jpg mai17.jpg

Les dernières sont les canes de Barbarie qui viennent juste de commencer à couver et il faudra attendre 35 jours pour voir sortir les canetons.

mai7.jpg

Marché de Noël

marche1.jpg Jusqu’au dimanche 17 décembre, vous pouvez aller au marché de Noël faire un petit coucou à Titine notre chèvre, Bello notre jeune bouc et à nos deux brebis Choupinette et Chouette sans oublier le coq et ses poules.
marche2.jpg marche3.jpg